Pourquoi nous aimons tant la viande

viande

Avec une consommation moyenne de 89 kg de viande par an et par personne en France, nous n’avons jamais consommé autant de viande que de nos jours. C’est en effet 2 fois plus que nos grands-parents et 3 fois plus que nos arrières grands-parents.

Culture & Symbole

Historiquement le France est un pays de l’élevage. C’est le premier pays à produire du bétail en Europe :

1er pays européens pour l’élevage bovin et  3ème pays européens pour l’élevage ovin (mouton) et caprin (chèvre).

La viande occupe toujours une place centrale dans les plats français. Si on observe la composition des plats servis dans les restaurants,  la viande ou le poisson semblent être l’ingrédient indispensable autour duquel vont s’organiser les autres.

fourchette viande

Pour beaucoup de français, la viande est un élément essentiel de l’assiette en tant que source de protéines. Ils craignent, à tort,  d’avoir des carences s’ils n’en mangent pas, et certains ne conçoivent pas un repas sans produits carnés. Symbole de force, manger de la viande peut représenter l’assimilation de cette force.

L’ethnologue Colette Méchin a écrit : « Dans l’imaginaire de nombreuses sociétés, manger de la viande, c’est  s’approprier une énergie. Présente ou absente d’un régime alimentaire, et quel que soit celui-ci, la viande n’est jamais sans signification. Dans la hiérarchie que s’est forgée peu à peu la société occidentale, la couleur initiale de la chair détermine sa force. Le rouge connote la présence du sang, qu’il convient de maîtriser, voire d’éliminer. Le blanc est traditionnellement du côté de l’enfance, du bénin, du suave »

Goût

Au-delà de l’apport nutritif et de l’aspect culturel, nombreux sont ceux qui ne pourraient se passer de viande car ils aiment son goût. Lors de la cuisson de la viande, certains nutriments sont dégradés et produisent des composants renforçateurs de goût ce qui  participe à donner la saveur que l’on connait à la viande.

 légumes condiments

Si l’attachement à la viande est complexe et mêle raisons historiques, culturelles, symbolique ou gustatives, une diminution de sa consommation entraîne pourtant des bienfaits considérables pour la santé, l’environnent, l’économie et la société.

Tous les nutriments dont nous avons besoin pour être en bonne santé sont présents dans les végétaux. Il n’y a rien dans les produits d’origine animale qui n’existe pas dans les aliments d’origine végétale. Le secret est d’avoir une alimentation équilibrée et variée composée de céréales, légumes, légumineuses (lentilles, soja, pois chiche, haricots…), huiles végétales (olive, colza, noix…), fruits, oléagineux (amandes, noix, noisettes…), ainsi que des œufs ou produits laitiers en quantité modérées.

 

Sources et pour en savoir plus:

http://www.consoglobe.com/viande-aimer-manger-cg

http://www.veganisme.fr/Un%20Monde%20Vegan/Proteines.html

Post a comment