Exposition Universelle Milan 2015

Slow Food garden

Du 1er mai au 31 octobre 2015, la ville de Milan en Italie accueille l’Exposition Universelle dont le thème est « Nourrir la planète, énergie pour la vie ».

  • Il s’agit d’un événement international majeur rassemblant 147 pays sur un site de 110 ha. Chaque pays, au sein de son pavillon, doit en théorie proposer une réponse pour assurer à l’ensemble de la population mondiale une alimentation « suffisante, de qualité, saine et durable ».
Plus qu’un lieu de débat et d’échange pour répondre aux problématiques liées à l’alimentation, l’exposition se révèle être une vitrine des savoir-faire gastronomiques, architecturaux et technologiques des différents pays. On note la présence des pavillons McDonald’s, Coca-Cola, Ferrero, et d’autres multinationales, toutes partenaires de l’Exposition. Selon le mouvement NO EXPO, qui critique vivement l’Exposition Universelle, ce sont ces mêmes multinationales qui participent aux problèmes de la faim dans le monde et l’évènement profite davantage aux banques et aux multinationales qu’aux citoyens.

Pour le visiteur qui ignore les problématiques alimentaires, l’Expo a le mérite d’éveiller sa curiosité sur les différentes facettes du sujet (gaspillage, transport, eau, biodiversité, etc). Sur le Pavillon France, une halle en bois de 2000 m² abrite un espace permettant de mettre en avant la diversité des productions agricoles françaises. Les différents produits sont présentés dans les nombreuses alvéoles du plafond paysage. Des écrans diffusent de courtes vidéos abordant le défi qui consiste à nourrir les 9 milliards d’humains attendus en 2050.

  • Si le monde associatif est peu représenté au sein de l’Expo, on peut quand même souligner la présence de Slow Food qui dispose de son propre pavillon. Slow Food est une organisation internationale qui défend les traditions culinaires et l’intérêt pour le goût et l’origine de ce que nous mangeons. Née en Italie et active depuis 25 ans, l’association est pionnière en ce qui concerne la défense d’une alimentation « bonne, propre et juste », et sa force réside dans sa capacité à relier des individus de tous horizons.

 

  • Sur son pavillon, Slow Food explique l’enjeu de la préservation de la biodiversité. Autour d’une cour avec des jardins potagers, le public pourra parcourir un espace d’exposition très pédagogique avec jeux, vidéos, installations artistiques, ou encore assister à des conférences ou des diffusions de film. Sont également proposées des dégustations de vins et fromages artisanaux.

 

  • Et si vous êtes à Milan mais que vous n’allez pas à l’Expo vous pouvez vous rendre à l’exposition Textifood à l’Institut Français de Milan. Jusqu’au 14 juillet y sont présentés des textiles du futur (à base d’orange, betterave, maïs, eucalyptus, bambou, ortie, etc) et des prototypes de vêtements créés avec des fibres issues d’espèces végétales (parfois animales). Cette exposition attire donc notre attention sur le lien entre textiles et systèmes de production alimentaire, et nous montre comment une diversification des fibres utilisées dans nos textiles peut permettre de développer de nouvelles agricultures pour certains pays.

 

 

 

Post a comment